actualité

Qui dit CELI ne dit pas toujours abri

8 septembre 2017

« De manière générale, la différence entre un gain en capital et un revenu d’affaires est l’un des enjeux les plus complexes en droit fiscal, et fait l’objet de nombreux débats et interprétations », dit Jamie Golombek.

http://www.conseiller.ca/nouve...

Gestion

assurances collectives et rentes collectives

Informez-vous  

dernierbillet

Bonne nouvelle ! Cette année votre remboursement d’impôt dépasse toutes vos attentes. Ce cadeau du ciel vous brûle déjà les doigts et la tentation est très grande de vous payer des gâteries. Un instant. Je ne veux pas faire le rabat-joie, mais il y a une foule de choses plus importantes à faire immédiatement AVANT de vous offrir un voyage dans le Sud, un second téléviseur à écran plat ou la tournée des magasins de souliers. Voici 5 conseils pour utiliser judicieusement vos remboursements d’impôt. 1. Mon premier conseil vous étonnera. Je vous recommande de discuter rapidement avec votre comptable pour savoir précisément pourquoi votre remboursement est si important et que faire pour faire en sorte que cela ne se reproduise pas. Derrière les apparences, un gros remboursement d’impôt cache une mauvaise planification fiscale. En effet, cela démontre que vous avez payé TROP d’impôt prélevé à la source et par le fait même, vous avez prêté votre argent sans intérêt pendant plus d’un an à Justin et Philippe. Idéalement, vous ne devriez pas recevoir des milliers de dollars, ni devoir payer. 2. Payez vos dettes coûteuses. Par exemple celles des cartes de crédit et de prêts personnels. Lorsque les taux avoisinent ou dépassent 10 %, ça commence à être lourd. Par exemple, sur une carte de crédit standard, un solde de 4000 $ vous coûtera facilement 800 $ en intérêt annuellement. 3. Hésitez-vous entre rembourser une partie de votre hypothèque ou cotiser à un REER ? Faites les deux ! Si vous déposez 4000 $ dans un REER de syndicat (CSN ou FTQ), l’an prochain vous allez recevoir un remboursement d’impôt pouvant dépasser les 3000 $. Servez-vous ensuite de ce montant pour rembourser partiellement votre hypothèque. Avec ce truc, vous êtes maintenant plus riche de 7000 $. 4. Utilisez ces capitaux inattendus pour ouvrir un REEE pour vos enfants ou petits-enfants. Votre dépôt gonflera dans le temps de le dire. Les régimes d’épargne-études permettent de recevoir des subventions et incitatifs gouvernementaux de 30 % minimum, et ce, peu importe votre échelon de revenu. Ex. : 5000 $ de dépôt dans un REEE permettra de récolter 1500 $ de plus. 5. Si votre endettement est contenu et que vos REER et REEE sont bien dorlotés, alors pensez à économiser pour des projets à moyen et long terme comme la rénovation de la cuisine ou du sous-sol, l’ajout d’une remise de jardin ou un garage... Le CELI est l’outil parfait pour servir de compte d’épargne pour un projet. Rappels Un remboursement d’impôt n’est pas nécessairement une bonne nouvelle. Ça indique que vous en avez trop payé à la source. Voyez-y en demandant à votre employeur d’ajuster vos prélèvements en conséquence. Remboursez vos soldes de cartes de crédit et vous constituer un fonds d’urgence doivent être vos priorités. Les REER des fonds de syndicat sont souvent plafonnés en fin d’année. En 2018, servez-vous de votre remboursement d’impôt pour y cotiser d’avance. Lire

commentaire(s)
Consultez les billets