Blogue

Énoncé économique du Québec : de bonnes nouvelles pour l'économie et les PME

6 décembre 2018

La FCEI salue plusieurs des mesures annoncées aujourd'hui par le premier ministre, monsieur François Legault, et le ministre des Finances, monsieur Éric Girard, dans le cadre de l'énoncé économique du Québec, notamment celles en faveur de l'amortissement accéléré pour les entreprises.

 « Pour nous, il était important que le gouvernement du Québec emboîte le pas au gouvernement fédéral, qui a annoncé des mesures similaires pour les entreprises lors de sa mise à jour économique le 21 novembre dernier. Alors que les prévisions de croissance pour les années à venir sont inférieures à celles que l'on connaît présentement, il faut, dès aujourd'hui, préparer le terrain et aider nos entreprises à être plus productives et plus compétitives », affirme Martine Hébert (M. Sc.écon.), vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.

450 M$ pour les entreprises et une approche prudente

La FCEI accueille favorablement les investissements de 450 M$ en faveur des entreprises, notamment :

  • L'amortissement accéléré à 100 % notamment pour l'achat de matériel informatique, du matériel de fabrication et de transformation, de l'équipement de production d'énergie propre ainsi que d'une propriété intellectuelle.
  • L'amortissement bonifié pour tous les autres types d'investissements.

« Concrètement ce que cela veut dire, c'est qu'une entreprise qui achète un équipement une année donnée va pouvoir inscrire 100 % du coût de cet équipement dans les dépenses de cette année, ce qui en fin de compte va se traduire par des économies d'impôts, et donc plus d'argent dans les coffres de l'entreprise », précise Mme Hébert.

Outre les investissements en faveur des entreprises, la FCEI note avec satisfaction que le gouvernement adopte une approche prudente en ne dépensant pas la totalité des 3,9 milliards de dollars de surplus accumulés. « C'est important parce qu'une partie des surplus de 3,9 milliards de dollars est liée à la conjoncture économique. Quand on sait que les prévisions de croissance ne sont pas aussi optimistes pour les années à venir, il est préférable de ne pas engranger des dépenses permanentes sur la base de revenus qui eux sont peut-être en partie temporaires », ajoute Mme Hébert.

Tarifs d'électricité : une mesure à analyser plus en profondeur...

La FCEI prend acte que le gouvernement a aussi annoncé une bonification du programme de rabais de tarifs d'électricité pour les grandes entreprises et les serres qui bénéficient du tarif « L ». Elle compte étudier plus en profondeur l'impact de ce maintien sur les autres classes tarifaires pour s'assurer que le reste de la clientèle ne fera pas les frais de ces rabais.

Des efforts à poursuivre dans le prochain budget

Enfin, la FCEI a tenu à préciser que bien qu'il s'agisse d'un beau pas en avant pour les entreprises québécoises, il faudra continuer dans cette voie dans le budget du printemps. « Nos PME sont encore les plus taxées au pays et nous devons poursuivre les efforts pour leur offrir un environnement fiscal et réglementaire qui leur permette de maintenir leur compétitivité de façon durable. Nous avons d'ailleurs hâte de nous entretenir avec le ministre des Finances à ces égards », conclut Mme Hébert.

Source: Le Lézard


lesauteurs

Prendre un rendez-vous 

Information de contact

Rodrigo Bustos
800, rue Principale, bureau 308
Granby (Québec) J2G 2Y8
Sans frais : 1 866 550-0414
Téléphone : 450 361-0808
Télécopieur : 1 866 292-8014
rodrigo.bustos@prosphere.ca